La maladie qui m’a donné des ailes_JohanneBoutin

Titre : La maladie qui m’a donné des ailes

Auteur : JOHANNE BOUTIN

Éditeur : Éditions de la Semaine

Date de parution : 25 septembre 2017

Résumé :  À la suite d’un voyage à l’étranger, Johanne Boutin, 26 ans, contracte un virus qui la laisse affaiblie et partiellement paralysée, tant sur le plan physique que cognitif. On diagnostique une encéphalite et une série de syndromes touchant à la fois les systèmes nerveux, musculaire, immunitaire, endocrinien et cardiaque. Sa maladie présente des symptômes inexplicables qui laissent la médecine traditionnelle impuissante. Johanne se voit alors condamnée au centre d’accueil et à l’invalidité totale…

Face à un tel diagnostic, Johanne Boutin ne baisse pas les bras et choisit d’élargir ses horizons. Elle entreprend un important travail physique, émotionnel et spirituel. Grâce à cette nouvelle ouverture, et avec l’aide de médecines douces, elle retrouve peu à peu ses capacités et réussit à renverser le processus dégénératif. Sur un ton intimiste et avec des notes d’humour, Johanne Boutin, qui a aujourd’hui 54 ans, raconte son parcours, ainsi que les importantes leçons de Vie qu’elle a apprises au fil des 28 dernières années.

56

Originaire de Québec, JOHANNE BOUTIN démarrait en lion une carrière de diététiste, mais la maladie a tout changé. Au lieu de s’effondrer et de se résigner au sort auquel les pronostics des médecins la condamnaient, elle a décidé d’aller de l’avant et de partir à la découverte de la Vie.

Aujourd’hui, elle donne des conférences et accompagne ceux qui cherchent un sens à leur existence.

 

Mon avis :  Un témoignage qui prône l’indépendance malgré la maladie. Qui nous démontre qu’on pourrait s’assoir sur ses lauriers et ne rien faire d’autre que de s’apitoyer sur son sort, mais l’auteure nous amène ailleurs. Elle nous livre son long combat contre la maladie. Elle nous démontre qu’elle l’apprivoise. Qu’elle l’adopte.

On arrive à sentir cette rage de vivre, cette peine que l’auteure ressent lorsqu’elle se rend compte qu’elle ne peut plus être automne à 100%, qu’elle doit dépendre d’un fauteuil roulant, d’une fatigue constante, d’un mal intense au quotidien. Johanne nous ouvre son cœur sur ce combat qu’elle a mené de main de fer pendant plusieurs décennies. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour être indépendante et trouver le bonheur au travers tout ça.

Un témoignage qui nous parle de ces nombreuses années qui lui a fallu pour apprivoiser sa maladie. L’accepter. Mon seul bémol est le fait que je m’attendais à ce que ce récit soit un tantinet plus positif. Par contre, je suis persuadé que ce roman pourrait mettre un baume et de l’espoir dans le cœur des personnes vivant une situation semblable.

medailles-recompenses212

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s