Toxik_EmmanuelLauzon

Titre : Toxik

Auteur : Emmanuel Lauzon

Éditeur : Les Éditions de Mortagne

Date de parution :  04 avril 2018

Résumé :  Comment en suis-je arrivée là ? Comment ai-je pu perdre le contrôle de ma vie à ce point, sans m’en rendre compte ? Tout marchait pourtant très bien pour moi. À l’école, avec ma meilleure amie Élodie, avec ma famille et dans mes cours de danse hip-hop…

J’étais convaincue de ne pas être une «droguée».

J’ai commencé à consommer seulement pour m’améliorer, dans un contexte bien précis : ma participation à un rap battle. Je le faisais pour les bonnes raisons. Et je savais que je pouvais arrêter n’importe quand. Enfin… c’est ce que je croyais. Jusqu’à ce que les problèmes me tombent dessus. Un à un. Jusqu’à ce que ça aille trop loin…

34Il a fallu que tout s’écroule autour de moi pour que je prenne conscience de ce qui m’arrivait.

Pourquoi me suis-je laissé entraîner aussi bas ?

 

Mon avis :  Que j’aime cette collection. Elle comporte toujours des sujets chauds, mais surtout d’actualité. Dans ce cas-ci, on parle de toxicomanie et j’ai eu la chance de me plonger dans l’univers d’Emmanuel Lauzon pour la toute première fois.
Dès le départ, j’ai apprécié de rythme et le dynamisme que prenait l’histoire. Par contre, j’ai trouvé le début un peu long. Je suis tellement habituée de commencer ma lecture de cette collection en étant catapultée directement dans le vif du sujet, qu’ici j’attendais que Kellyann dérape. J’attendais de voir ce qui ou quoi la conduirait à l’excès. À l’overdose. Reste que je comprends le cheminement qu’a préparé l’auteur pour qu’on assimile très bien la descente aux enfers du personnage principal.
Malgré l’histoire qui sensibilise aux conséquences du monde de la drogue et de l’excès, c’est un roman qui m’a moins accrochée. Moins touchée. J’ai trouvé Kelly un peu froide, ou plutôt distante. Je m’attendais tellement à me plonger davantage dans sa tête. Qu’elle réalise surtout le tord qu’à pu avoir la drogue sur elle. J’aurais aimé qu’elle réalise davantage qu’elle a passé à un cheveu de mourir d’une overdose.

 

La collection Tabou nous offre toujours des livres qui débordent d’émotions et de sensations fortes. Qui nous fait réaliser l’ampleur d’un petit geste sur une vie tout entière. Ici, j’ai bien senti la dépendance de Kelly pour les drogues stimulantes, mais je m’attendais simplement à une rétrospective plus grande de sa part. Le genre de rétrospective qui enlèvera l’envie totale aux jeunes qui lient ce livre de consommer. J’aurais tellement voulu aller voir en elle. Faire sortir plus d’émotions. Qu’elle réalise l’ampleur de ce qu’elle a pu faire. Tout ce qui aurait pu basculer autour d’elle si elle avait continué.  J’ai l’impression d’être resté à la surface de l’histoire. D’avoir été témoin principalement du côté euphorique et planant des stimulants plutôt que le côté négatif de prendre ces produits chimiques.

 

Mais je tiens à préciser que je suis une grande sentimentale. J’aime qu’on vienne me chercher avec des émotions et de la profondeur. N’empêche que ce roman se retrouvera sans AUCUN doute entre les mains de mon fils et mes filles un de ces jours. Je veux qu’ils soient conscients de la rapidité à laquelle on peut tomber dans le panneau. Tomber accro. Devenir dépend de ces produits toxiques.

Un bon livre comme sait si bien nous offrir la collection Tabou!!!

medailles-recompenses212

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s