Belle comme le fleuve_MélissaPerron

Titre :  Belle comme le fleuve

Auteur : Mélissa Perron

Éditeur : Hurtubise

Date de parution :  25 août 2021

Résumé : Six ans après les événements de Promets-moi un printemps, Fabienne Dubois mène une vie presque rêvée. Elle adore son emploi dans une maison de soins palliatifs, peint plus que jamais et vit toujours avec son amoureux Fred. De plus, elle a fait une grande découverte en apprenant qu’elle était autiste, un diagnostic qui a redéfini son passé et illumine son quotidien.

Le roman s’ouvre sur la mort de sa mère, qui lui a légué un duplex à Saint-Auguste-sur-Mer, un village du Bas-du-Fleuve. Fabienne pense d’abord tout simplement le revendre, mais une fois sur place, l’immeuble défraîchi la charme; le petit patelin et ses habitants la ravissent; elle a le coup de foudre pour le fleuve et ses grèves… Autant d’imprévus bouleversent Fabienne, habituée à une routine bien établie. Il y a aussi autre chose. Ou plutôt quelqu’un : Charles, un revenant de l’Ouest canadien, qui retrouve Fabienne à un moment critique de sa relation avec Fred. Ce qui s’annonçait comme un week-end sans histoire hors de la ville devient soudainement pour Fabienne l’occasion de plus d’une remise en question. Le mirage d’une vie comme neuve ondule à l’horizon du fleuve. Fabienne osera-t-elle? Et si oui, jusqu’où?

Après la dépression, l’auteure explore un nouveau thème, l’autisme au féminin, qui interpellera de nombreuses lectrices et leur entourage.

Mon avis : Quel bon roman! C’est simplement excellent! On arrive à sentir les émotions de Fabienne, sa force et sa détermination à tenter d’être comme les autres, d’entrer dans le moule pour ne pas montrer son autisme. Fabienne, je l’aime autant que dans Promets-moi un printemps. Mais que dire de Charles? Sa simplicité, son énergie. Je suis tombé sous son charme.

La plume de l’auteure est vibrante. On arrive à sentir le fleuve lorsqu’on a les pieds à St-Auguste-sur-mer, on entend parfaitement le bruissement des feuilles lorsqu’on se retrouve dans la forêt près de son phare. J’ai littéralement dévoré ce roman. Les mots nous portent d’une manière unique et c’est tout simplement savoureux!

Le seul bémol qui fait que j’attribue une médaille d’or au lieu du coup de cœur (quoi que ce soit très très minime entre les deux) est le fait que le lexique utilisé dans ce tome-ci est complètement différent de ‘’Promets-moi un printemps’’ donc j’avais l’impression d’avoir une nouvelle Fabienne avec moi plutôt que de retrouver l’ancienne. Mais, j’ai apprécié les deux Fabienne tout autant!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s