Les cachettes_GuyLalancette

Titre : LES CACHETTES

Auteur : GUY LALANCETTE

Éditeur :  VLB Éditeur

Date de parution : 20 janvier 2020

Résumé : La fois où je n’ai pas été morte dans la neige en plein jour, c’est la fois où j’ai été le plus loin pour me trouver parce que je n’avais jamais été autant perdue, je pense. Je ne sais pas comment en parler mais jesais ce que ça fait, c’est comme trop de lumière et je ne vois plus rien. Je ne peux pas en parler chez moi, ils ne comprendraient pas.
07
La petite Claude Kérouac, onze ans, a disparu, mais il faut 48 heures à ses proches pour s’en apercevoir. Quand la police est enfin appelée, les agents découvrent une famille chaotique et désunie. Chez les Kérouac, la vérité vous file sans cesse entre les doigts. Claude, depuis le lieu où elle s’est cachée, se confie à une psychologue antipathique. Tour à tour candide et trop lucide pour son âge, parfois cruelle, elle livre sa version d’un sombre roman familial.

Mon avis : Un roman qui m’avait interpellé autant par sa page couverture que par sa quatrième de couverture. J’avais hâte de sortir de ma zone de confort en me plongeant littéralement dans le monde intrigant de Claude. La petite Claude.

Au niveau linguistique, structure de phrase, j’ai adoré. Le roman se démarque et sa plume unique nous charme dès le départ. Le côté ‘’Petit Larousse’’ de Claude est intéressant. Se retrouver dans la tête de la petite Claude est intense. À la limite du malaise. Comme si elle était dénuée d’émotions. De sentiments. C’est ce qui m’amène à vous parler de l’histoire. J’ai eu de la difficulté à m’accrocher. J’ai trouvé le rythme trop lent. Je n’ai pas réussi à créer de lien avec les personnages. Si nombreux. Tous semblent être sans réaction et sans personnalité distincte. On arrive bien à comprendre pourquoi cette famille est dysfonctionnelle, mais je m’attendais à m’attacher. À aimer.

Un roman qui m’a plu pour son aventure linguistique, mais qui ne m’a pas rejoint au niveau de l’histoire. J’aime lorsque je sens que je m’intègre à une famille, à une vie. Ici, je suis resté en retrait.

medailles-recompenses212_3

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s