L’horloge_IrisM.

Titre : L’horloge

Auteur : Iris M.

 Éditeur : Les éditions de mortagne

Date de parution :  14 novembre 2018

Résumé : Pour ma dernière année au secondaire, j’ai droit à une nouvelle école. Encore une. Mais j’ai l’habitude. Mes parents déménagent souvent. Au début, c’était difficile ; toutefois, au fil du temps, je me suis réglée.

Je suis une horloge qui fonctionne selon son propre rythme : régulier, fixe, immuable. La clé de ma stabilité ? Je n’ai besoin de personne. Je n’ai pas d’amis. Ça pourrait sembler triste, mais, pour moi, c’est reposant. Avoir des amis, ça multiplie les risques d’imprévus. Et puis, je n’ai jamais compris comment connecter avec les gens.

83J’étais à l’aise dans ce rythme jusqu’à ce que je reçoive un diagnostic de TSA. Depuis que j’ai été étiquetée comme « Asperger », mes parents insistent pour que je m’intègre, que je me fasse des amis. Eh bien, d’accord. Je vais m’y mettre. Ce sera mon plan pour prouver au monde que je suis capable d’accomplir ce que j’ai en tête.

Évidemment, tout ça, c’était de la théorie. Le plan ne s’est pas passé comme prévu. Tous mes rouages ont explosé. Je suis une horloge brisée.

Les personnes vivant avec un syndrome d’Asperger peuvent adopter des comportements compulsifs ou stéréotypés, développer des intérêts très profonds pour certains sujets, accorder une grande importance aux routines et présenter des difficultés à déchiffrer des situations sociales et à y participer. Prendre conscience de leur façon unique d’être et de penser, mais aussi respecter l’individualité de chacun, est essentiel pour bien les accompagner dans leur cheminement.

 

Mon avis : Le tout dernier Tabou nous parle d’un sujet souvent méconnu de la plupart des gens. On en attend parler, mais sommes-nous réellement au courant de ce que c’est? Le syndrome d’Asperger. Dans ce tome-ci, nous nous retrouvons directement plongés dans la tête de Camille. Virevolté dans sa tête fût intéressant. Voir comment elle raisonne. Comment elle vit ce syndrome entouré de gens qui ne réfléchit pas, qui ne pense pas et ne vive pas comme elle.

Je dois dire que j’ai aimé, mais je m’attendais à plus. La collection Tabou nous a habitués à des romans ‘’coup de poing’’ et très profond. Ici, je m’attendais à plus de présence des parents. À plus de discussions émotives et surtout sérieuses. J’ai eu l’impression que Camille pataugeait seule dans tout ça.

En plus, tout se passe lentement. Je ne vous cacherai pas que j’ai eu de la difficulté à embarquer dans l’histoire. À m’imprégner du personnage principal. Je me suis sentie détachée tout au long du récit. Pourtant, j’ai apprécié sa façon de voir la vie, de voir comme elle se définit. La comparaison avec l’horloge est un concept si simple et si parfait pour faire comprendre son quotidien, ses besoins et son fonctionnement aux gens qui ne sont pas familiers avec l’Asperger. Ce point, je l’ai adoré. C’est clair et concret.

Mais, il m’a manqué quelque chose. De la chaleur humaine, de la compréhension des autres. Camille est une jeune fille tellement intelligente que j’ai eu de la peine de voir à quel point tout le monde semble l’ignorer depuis si longtemps.

Reste tout de même que c’est bien comme livre, mais il me manquait l’étincelle. Cette soif de vivre que je pensais retrouver chez Camille.

medailles-recompenses212_3

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s