Il était une voix_MarieGray

Titre : Il était une voix

Auteur : Marie Gray

Éditeur : GUY SAINT-JEAN EDITEUR

Date de parution :    19 septembre 2017

Résumé :  Après plus de trente ans d’une carrière durant laquelle elle n’a fait qu’effleurer une certaine gloire, Annie Stone envisage de se retirer du monde du spectacle. Tant de sacrifices et d’années consacrées à la musique, pour aboutir là, chanteuse vedette du Castel, un bar quelconque du Vieux-Montréal! 

Un soir, Jade Dupuis, une ambitieuse et jolie jeune femme, se présente sur scène lors d’une soirée spéciale au Castel. Comment ose-t-elle lui voler sa chanson, sa scène et ce qui lui reste de fierté? Le talent et la fougue de la jeune interprète n’ont d’égal que la jalousie et la nostalgie qu’éprouve Annie.
La rockeuse saisit alors une occasion en or, l’ultime tentative de revenir sous les projecteurs: elle s’inscrit aux auditions pour participer à un concours télévisé d’envergure. Sans savoir que Jade caresse la même ambition.
Entre les deux chanteuses se tisse une relatio
n amère et mordante: l’impétuosité de la jeunesse rencontre la force de la maturité. Jade et Annie entraîneront leurs proches dans un duel musical corsé ô combien humain.

Mon avis : J’ai eu entre les mains un roman qui m’a fâchée. Pourquoi fâchée? Parce qu’au départ, j’ai eu de la difficulté à embarquer dans l’histoire. Vraiment. Les personnages principaux ne me collaient pas à la peau. Annie semblait être une vieille frustrée au succès périmé et Jade paraissait d’une sale manipulatrice mesquine et égocentrique. 

Que je n’arrivais pas à les aimer!

Plusieurs fois, j’ai pensé à arrêter ma lecture. Mais, ma petite voix me disait de persévérer. Une chance que je l’ai écouté!

C’est ce qui m’a fâchée. Seigneur! On a une si belle histoire rendue à la mi-lecture. On découvre des personnages principaux forts, persévérants et qui veulent plus que tout atteindre leurs rêves, pourtant le chemin est long avant d’atteindre une lecture captivante et profonde. 

Pourquoi une telle longueur remplie d’amertume et de frustration au départ? Je me le demande encore. Pourtant, un trésor est caché sous cette couverture. On y passe par tous les sentiments et on espère tellement un dénouement heureux pour les deux femmes.

Je ne sais pas quoi vous dire. J’ai adoré la deuxième partie du roman. VRAIMENT. L’auteur y est allé en profondeur et en émotions. Ce que j’ai adoré.

Par contre, le début plutôt lent et lugubre aurait pu être moins long. De trop belles et fortes personnalités se cachent derrière ces deux femmes pour nous faire languir de leurs bons côtés aussi longtemps. Elles sont un symbole de ténacité et de persévérance. Tout est possible. Chaque chose en son temps. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s