Amour aller-retour : l’estime de soi est la clé_Marie-ÈveLamontagne

Titre :  Amour aller-retour : l’estime de soi est la clé

Auteur : Marie-Eve Lamontagne

Éditeur : Éditions ADA

Date de parution :   janvier 2017

Résumé : Elle était loin de se douter que ce matin-là ne serait pas comme tous les autres. Assise dans le train qui la menait à son nouveau travail, elle portait avec elle un mélange de fébrilité et d’espoir d’une vie meilleure. Derrière son allure fière et son apparence distinguée, personne ne soupçonnait qu’au fond d’elle-même gisait un mal de vivre latent qu’elle tentait depuis trop longtemps de cacher. Ce qu’elle ignorait, c’est que son armure s’apprêtait à être fissurée à la simple vue de ce bel inconnu qui venait de faire son entrée dans le wagon. Elle n’avait certes pas prévu que son univers serait bouleversé à jamais. Cet homme vêtu de gris était lui aussi loin de se douter du chamboulement que sa simple présence aurait sur cette jeune femme blessée.Avec humour, Marie-Eve nous raconte ses allers-retours et son histoire d’amour à la fois réelle et imaginaire qui s’avéreront être le déclencheur d’un retour à elle-même, à sa guérison et à la reconstruction d’une estime de soi meurtrie depuis trop longtemps.

Mon avis : J’avais d’abord été conquise par la page couverture. Qui m’avait allumée en me faisant espérer une histoire rafraîchissante et remplie de bonheur.

J’avais ensuite lu la quatrième de couverture. Je me suis dit : C’est en plein mon genre de roman! Une histoire d’amour qui fait grandir l’héroïne du livre.

Et puis je l’ai lu : BOOM! J’ai frappé un méchant mur. Ça été lourd comme lecture pour moi.

Je suis sûrement partie avec une idée trop  »préconçue » du roman.

Je ne sais pas si c’est parce que je suis dans une période de ma vie où que j’ai besoin de lire pour me faire sourire, me changer les idées dans mon rythme de vie assez effréné, pour lire quelque chose de UP la vie mais Seigneur que ce livre m’a déprimé.

Je m’attendais à voir une évolution fulgurante par rapport à s’aimer soi-même. Que le roman serait de plus en plus positif malgré le début triste et malheureux du personnage principal.

Par contre, je me suis heurté trop souvent aux mots pleures, peine et douleur pour apprécier mon moment de lecture.

Comme je vous dis, c’est probablement moi qui a eu ce livre au mauvais moment entre mes mains pour en apprécier à sa juste valeur le message que l’auteure a tenté de nous exprimer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s