Idées noires_Fannie_Therrien

Titre : Idées noires

Auteur : Fannie Therrien

Éditeur : Les éditions de Mortagne

Date de parution : 23 septembre 2020

Résumé : J’ai tout pour être heureuse et, pourtant, j’ai perdu l’envie de sourire. Depuis que mes parents m’ont annoncé qu’on déménagerait l’été prochain, mon quotidien s’est assombri. Un immense vide s’est installé en moi, insidieusement.

Jouer de la guitare, aller au cinéma avec ma meilleure amie, lire un bon roman, faire le party… je n’ai plus le goût de rien. Moi qui avais tant de facilité en classe, voilà que l’échec me pend au bout du nez.

Devenir vétérinaire ?… Ce n’est plus qu’un rêve lointain.

Me projeter dans l’avenir ?… Quel avenir ?!?

Je me sens si fatiguée…

La dépression est une maladie neurologique qui affecte le cerveau et qui touche un adolescent sur cinq. Ce mal invisible s’accompagne d’une douleur profonde, de troubles du sommeil, d’une perte d’appétit et d’un sentiment de tristesse inexpliqué. Personne n’est à l’abri de ce trouble qui peut frapper n’importe quand et qui perturbe les rapports familiaux et amicaux, sans oublier la vie à l’école et au travail. 

Mon avis : Je suis une grande fan de cette collection! Par contre, celui-ci, je l’ai trouvé long. Je ne sais pas si c’est parce que ma dernière lecture traitait aussi de la dépression et que j’y ai vécu des émotions fortes, mais ici, je n’ai pas eu ce sentiment d’appartenance avec le personnage principal. J’avais plus l’impression de me retrouver devant une personne ayant développé le mécanisme d’auto-sabotage face aux évènements qui se présentait à elle.

Certes, j’ai adoré qu’on démontre qu’il n’est pas nécessaire de vivre de grands drames ou d’évènements-chocs traumatisants pour sombrer dans la dépression. Cette maladie mentale a le pouvoir de frapper à tout moment.

Reste que Tabou m’a habitué à plus d’émotions. Plus de rebondissements. D’éléments-chocs qui nous font vibrer le corps tout entier.

Ici, c’est bien, calme aussi je dirais. Malheureusement, j’ai trouvé ma lecture longue. Néanmoins, j’ai adoré sa meilleure amie. Son voisin encore plus! Mais il me manquait cette petite étincelle. Celle Tabou.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s